LA COMPAGNIE

Tout a commencé le jour où Diane Dugard a sauvé 2 poules de l’abattoir pour leur apprendre à jouer de la musique.
Fascinée depuis son enfance par cet animal si drôle et si touchant, elle continua son aventure en achetant de jolies poules d’ornement et en les dressant à toutes sortes de tours plus farfelusles uns que les autres.
C’est ainsi qu’en 2009 « La Compagnie Des Plumés » vit le jour. Diane Dugard, artiste de cirque (voltigeuse et dresseuse de poules) associe très rapidement à son travail celui de Juan Cocho, comédien-écrivain formé à l’Ecole Nationale du Théâtre de Strasbourg. La réunion de leurs univers respectifs va donner naissance à leur première création : « Prends-en de la graine », spectacle tout public présentant des numéros étonnants et inédits de dressage de poules savantes.

La spécialité de la Cie est donc de travailler

avec de vraies poules vivantes.

En 2017 « Voler dans les plumes » leur 2ème création voit le jour et rencontre également

un vif succès.
La compagnie à développé parallèlement

plusieurs autres formes artistiques, différentes formules, qui découlent directement de la

première création « Prends-en de la graine ».

C’est d’ailleurs une de ces grandes forces que de pouvoir offrir un grand choix de propositions artistiques : pour la rue, les festivals, les théâtres, les salles des fêtes, pour le jeune public,

pour l’événementiel, etc...


La Cie possède aussi son propre chapiteau.

La Cie se produite en théâtre, en Rue, mais également en itinérance sous son propre chapiteau de 9 mètres de diamètre avec un gradin pour une centaine de personnes. Les spectacles « Prends-en de la graine » et «  Voler dans les Plumes » sont ludiques, poétiques, tout à fait inédit. Ils se situent entre le clown- le théâtre et le cirque, et s’adressent à tous les publics. Ils durent un peu moins d’une heure.

Au niveau national, nous avons travaillé avec les scènes nationales de Bar-le- duc, de St Valéry-en-Caux, d’Albi, le théâtre Sylvia Montfort à Paris, le Samovar à Bagnolet, le pôle cirque de la Seyne-sur-Mer, le festival « Scène de rue » de Mulhouse, « Les Impromptus » à l’Académie Fratellini de Saint-Denis, au festival « 2 rue 2 cirque » à Paris, celui de Cahors, «Les nuits d’Éoles» à Montigny-lès-Metz, «Renaissance » à Bar-le-Duc, « La Casacade » Pôle National des Arts du Cirque Rhône-Alpes-Auvergne  le festival «Les Élancées» à Istres-Fos-sur-Mer et Port St Louis, à « La Fête du Chapiteau Bleu» à Tremblay-en-France, et au festival « Au Bonheur de Mômes » du Grand-Bornand (Prix du Public « Coup de pouce 2014 »), aux « Invites » de Villeurbanne, avec Quelques p'Arts… (Centre National des Arts de la Rue de Rhône-Alpes), à «Éclat(s) de Rue » festival de rue de Caen, au théâtre de Troyes, celui de Vienne, de Berck, des Lilas, à Montpellier au festival « Saperlipopette », à Yzeure au festival « Graine de mai », à Nanterre au festival « PARADES», pour les Scènes d’été 2016 en Gironde, au festival « Lézarap’Art » à Marseille, à la scène conventionnée cirque de Cusset, au théâtre du Peuple de Millau, au site du Pont du Gard, au Tangram-Scène nationale d’Evreux-Louvier, au parc de la Villette à Paris, au festival des Élancées 2018, Luluberlu à Blagnac, et la Biennale Cirque de la Capi en Isère, au festival d’Alba, et au Festival de Chalon dans la Rue-IN 2018, La plage de six Pompes à la Chaux-de-fonds, Les fondus du Macadam à Thonon, Le Grand-Bornand 2019, Festival des Vendanges à Surenes, Les Larmes du rire à Epinal, Tournée avec la CCSA 2020, ville de Vichy, à l’Espace K de Strasbourg.

 

 

À l’étranger nous nous sommes présentés au Kristallpalast de Leipzig, au Friedrischbau de Stuttgart, à Cologne et à Berlin avec le cirque Roncalli, en Suisse (à Lausanne, Neuchâtel, Moutier, Pully, Delémont, Yverdon, Meyrin, Fribourg et Sion, à la bourse Suisse aux spectacle de Thoune 2017,  et au festival La Plage des Six Pompes de La Chaux-de fond, puis au cirque de Noël de Bâle), en Belgique au festival Namur en Mai et à la Semo.